La médecine traditionnelle chinoise (MTC)

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine millénaire qui date de 5000 mille ans avant Jésus-Christ.
Elle s’adresse à des patients conscients que la médecine allopathique n’a pas forcément la réponse à tous nos maux et qui s’intéressent à rechercher la cause de nos maladies plutôt que les symptômes (conséquences).
La MTC cherche à comprendre l’être humain dans sa globalité aussi bien sain que malade, tant du point de vue des symptômes visibles qu’invisibles, pour une gestion de l’énergie appelée « Qi » (tchi).
Parfois critiquée, et ne bénéficiant pas encore d’un statut à part entière en France, la MTC est pourtant nettement plus ancrée dans le parcours de soins en dehors de nos frontières, sans parler de l’ancrage historique et culturel de cette médecine en Asie.
Jusqu’à ses dernières années, la notion de santé était définie en Occident par l’absence de maladies.
Depuis quelque temps, être en bonne santé n’est plus seulement être atteint d’aucune affection mais c’est être en pleine possession de toutes ses capacités vitales ce qui rejoint donc la philosophie de la MTC qui est une médecine plus préventive que curative.
La MTC permet donc un état d’équilibre dans le corps physique, dans l’esprit, entre le corps et l’esprit ainsi qu’entre l’esprit et la nature qui l’entoure.
Selon les principes de la MTC une mauvaise circulation de l’énergie menace l’équilibre du corps tout entier.
De l’acupuncture au « Qi-Gong », cette discipline regorge de ressources thérapeutiques destinées à rétablir l’homme au sein de flux énergétiques.

Ses différents outils thérapeutiques sont :

L’acupuncture

Elle se base sur une approche énergétique et holistique.
Selon la pensée médicale Orientale l’acupuncture agit sur le Qi qui circule dans le corps par la voie des méridiens.
Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées.
Cela permet de renforcer les processus d’auto-régulation et de guérison.
L’acupuncture permet de traiter, souvent en complémentarité avec d’autres pratiques une variété de déséquilibres liée, entre autres, au système musculosquelettique (arthrite, tendinite, bursite), respiratoire (bronchite, asthme, gastro intestinale, calcul, diarrhée, constipation) nerveux (insomnie, dépression, stress).
Elle contribue aussi à soulager certains maux courants ( mal de tête, rhume, nausée) mais joue également un rôle important dans la prévention des maladies.

Le massage Tui-na

Vous êtes épuisé, vous avez mal partout et vous ne comprenez pas pourquoi ?
En MTC tout s’explique. Stress, travail sur ordinateur intensif, alimentation déséquilibrée, manque de sommeil ; les causes sont nombreuses et font naître de nombreux troubles.
La douleur arrive, les blocages s’installent et créent des tensions profondes qui vous gâchent la vie. Le massage (Tui-na ) agit en profondeur pour libérer votre corps.

Le masseur va chercher tous les points de blocage dans votre corps et supprimer vos tensions musculaires. Le but est de permettre au sang et à l’énergie de mieux circuler. Vos douleurs s’en vont parfois instantanément.

Parfois, c’est un peu douloureux pendant le massage; il faut laisser son corps bien récupérer le lendemain comme après une séance de sport mais sur le long terme les résultats sont impressionnants.

Adieu douleurs, avec une forme d’enfer, une énergie retrouvée, qui vous permettra de passer de meilleurs moments en famille, avec vos amis et d’être plus performant dans votre vie professionnelle.

En Chine, il est recommandé en cure d’attaque une séance par semaine sur un mois puis tous les 20 jours.
Vous comprenez maintenant pourquoi les Asiatiques débordent d’énergie et ne font pas leur âge.

  • La pharmacopée
  • La diététique
  • Le « Qi-Gong »

Professionnel : Antoinette MALICK
Thérapeute en MTC (IFTEMBX)
Stage clinique à l’Hôpital de Pékin (Juillet/Août 2015)