L’amincissement pour les femmes

Les femmes à différentes étapes de leur vie peuvent être confrontées à une prise de poids et un développement cellulitique sur certaines zones du corps. En général de type gynoïde, c’est souvent le bas du corps qui est concerné : culotte de cheval, genoux, mollets et hanches…

A la puberté

Une mauvaise alimentation associée à un manque d’activité physique peut conduire l’adolescente à avoir de la cellulite disgracieuse associée à un aspect peau d’orange au niveau des cuisses, fesses…
A l’adolescence, ce sont les œstrogènes, hormones sexuelles, qui favorisent le stockage d’amas graisseux.

Après une grossesse

A cause d’un excès de poids au cours de la grossesse, on peut avoir des amas graisseux au niveau abdominal avec du relâchement cutané.
Il peut également y avoir un reste de cellulite secrétée par le fœtus ; une plus grande sédentarité par manque de temps contribue aussi au stockage d’amas graisseux…

A la ménopause

L’arrêt des hormones sexuelles (œstrogènes et progestérones) conduit généralement à une prise de poids de 10 à 15%, un relâchement des tissus et une perte de densité musculaire.
Tout ceci engendre une prise de poids au niveau de la partie supérieure du corps : ventre, bras, soutien-gorge, hanches et ceci malgré une alimentation saine et équilibrée.

Que vous ayez besoin de mincir, raffermir, retendre, maigrir… nos différentes technologies vous aideront à retrouver une silhouette harmonieuse.
Nos conseils avisés feront le reste…

Combattre la cellulite

Le terme de cellulite bien que peu scientifique, n’en correspond pas moins à une réalité que les femmes connaissent hélas bien. En termes médicaux, il vaut mieux parler de:

  • de graisse hypolipolytique
  • de panniculite
  • de lipodystrophie
  • ou mieux de PANNICULOPATHIE OEDEMATEUSE FIBRO-SCLEROTIQUE

En esthétique, le mot “cellulite” est le terme commun pour décrire l’aspect inesthétique en “peau d’orange” ou “capitonné” de la peau. La cellulite, caractère sexuel secondaire propre au sexe féminin, touche 90% des femmes après la puberté. Contrairement aux idées reçues, la cellulite n’est pas liée à l’obésité puisqu’elle est aussi bien présente chez la femme mince, normale, forte ou obèse. Elle est le résultat d’un stockage de graisses sous-cutanées accompagné d’une rétention d’eau et d’un vieillissement du tissu conjonctif. Seules y échappent certaines athlètes de haut niveau qui dans ce cas souffrent de cycles perturbés, sans règles ni ovulations. La cellulite est principalement visible au niveau des cuisses, des fesses et de l’abdomen.

Cette graisse doit son aspect particulier à la présence de minuscules fibres de tissu conjonctif. Ces fibres ressemblent aux mailles d’un filet adhérant à la peau et aux muscles et empêchent la graisse de glisser vers le bas des cuisses. Lorsque ces cellules graisseuses se remplissent, elles deviennent plus volumineuses et plus lourdes. Par conséquent, les filets ou fibres conjonctives qui servent à les retenir s’épaississent afin d’être plus solides. Ce qui expliquent l’évolution de la cellulite en trois types (stades).

Les causes de cellulite

Facteurs Endocriniens

L’apparition de la cellulite est directement en relation avec les fluctuations hormonales féminines qui contrôlent les circulations sanguine et lymphatique, le stockage graisseux ainsi que l’architecture du tissu conjonctif. De ce fait, la cellulite se constitue principalement durant les étapes de la vie génitale féminine telles que la puberté, la grossesse, la ménopause ou péri-ménopause, les cycles menstruels et les premiers mois de la prise de contraceptifs oraux.

Facteurs Alimentaires et Mode de Vie

La cellulite s’installe à la suite de changements physiopathologiques complexes du tissu sous-cutané malgré une bonne hygiène de vie alimentaire et physique. Il est évident qu’une mauvaise nutrition et un mode de vie sédentaire sont des facteurs qui peuvent aggraver l’aspect de la cellulite et accélérer son évolution.

Influence de l’âge

Le vieillissement tissulaire cutané et sous-cutané s’accompagne d’une perte d’épaisseur, de souplesse et d’élasticité du tissu conjonctif ce qui amplifie l’apparition de la cellulite.

Trois types de cellulite

  • La cellulite adipeuse : lorsque la surcharge graisseuse est prépondérante, avec peu de fibrose (nodules graisseux sous la peau) et de rétention d’eau
  • La cellulite fibreuse : lorsqu’il existe une fibrose importante (la cellulite devient dure au lieu d’être molle)
  • La cellulite infiltrée : lorsque la rétention d’eau est importante

Plusieurs types de cellulite peuvent se trouver à différents endroits d’une même personne

Quatre stades sont mis en évidence

  • Stade 0 : pas de cellulite.
  • Stade 1 : le pincement seul induit l’aspect matelassé de la peau.
  • Stade 2 : la peau prend un aspect matelassé en position debout mais reste lisse en position couchée.
  • Stade 3 : l’aspect matelassé est présent quelle que soit la position.