L’amincissement pour les hommes

Combattre les poignées d’amour et les rondeurs localisées

Chez l’homme, 2 zones principalement sont concernées par les rondeurs localisées :

  • les poignées d’amour
  • la zone abdominale

L’homme ayant un morphotype androïde, les graisses vont plutôt se localiser vers le haut du corps et principalement, le ventre et le bas du dos (poignées d’amour).

 

La première étape de la prise de poids se fait généralement chez l’homme entre 20 et 30 ans.

C’est souvent la période de tous les excès ; on sort beaucoup, on boit beaucoup. Pour d’autres, des heures sur un ordinateur ou devant une console n’arrange pas les choses.
La balance énergétique n’est pas équilibrée car on ingère plus de calories que l’on en dépense ce qui conduit à une prise de poids.

 

La seconde étape de la vie se situe entre 30 et 50 ans.

On est en général installé dans son travail et dans sa vie et c’est le plus souvent, le début de la paternité. On déjeune plus dehors pour les déjeuners d’affaires avec une alimentation trop riche et on a moins le temps de faire du sport.
Au côté inesthétique du « gros ventre » s’ajoute le risque cardiovasculaire dû aux graisses viscérales puisqu’elles entourent les organes vitaux. Les hommes sont plus sujets aux infarctus du myocarde, du diabète de type2, des plaques d’athérome.
1 papa sur 3 prend du poids à l’arrivée d’un enfant.

 

La troisième étape ou andropause se situe aux alentours de 50 ans.

La sécrétion de testostérone diminue et on perd petit à petit de la densité musculaire au profit de la graisse et les tensions se relâchent. Le métabolisme basal diminue avec l’âge de 2 à 3 % par décennie avec l’âge adulte.
Actuellement, un homme sur deux a déjà essayé un régime et 87% désirent prendre soin de leur corps.

C’est pourquoi, ILLIS porte une attention particulière aux hommes concernés par leur silhouette en se dotant des appareils les plus performants en matière d’amincissement : laser, lipocavitation et radiofréquence.
Un suivi personnalisé et des conseils adaptés leur seront proposés afin de leur garantir des soins performants, durables et indolores.

Quelques définitions

Adipocytes :

Les adipocytes sont des cellules présentes dans les tissus adipeux.
Ces cellules graisseuses augmentent jusqu’à l’adolescence puis restent constantes. Elles se vident et se remplissent tout au long de notre vie, et peuvent grossir de 50 fois leur taille.
Elles ont pour rôle d’accumuler l’énergie sous forme de graisses pour les réutiliser en cas de besoin.
Attention, un adipocyte qui a atteint 50 fois sa taille ne peut plus stocker donc si l’apport de graisse est trop important, il va créer une nouvelle cellule…

 

Métabolisme basal :

Le métabolisme de base est le besoin en calories nécessaire à l’organisme pour assurer son fonctionnement pendant une journée.
Le métabolisme de base représente le niveau métabolique d’un individu au repos, couché, à jeun depuis 14 à 18 heures. Exemple, pendant le sommeil, la dépense énergétique est 4 à 5 % plus basse que le métabolisme basal, c’est le métabolisme minimal.
Si l’on compare le métabolisme basal d’un homme et d’une femme de même poids, même taille et même âge, celui de l’homme sera 5 à 8 % plus élevé que celui de la femme, la différence étant liée au fait que l’homme à une proportion de masse maigre plus importante que la femme.
Avec l’âge, la masse maigre diminue et le métabolisme basal avec elle.

 

Morphotype androïde :

On parle de morphotype androïde lorsque les graisses sont installées sur le haut du corps : ventre, dos, bras, cou.
Il ne faut pas les laisser s’installer car en quantité excessive, elles peuvent représenter un risque pour la santé, notamment sur les problèmes cardiovasculaires.